Carole/ mai 8, 2020/ Algues et assimilés, Aliments/ 2 comments

Une Algue ?

Non, la spiruline est une biomasse de cyanobactéries spiralées de couleur bleu-vert photo-autotrophe (souvent appelées algues bleu-vert). C’est un organisme procaryote gram négatif qui partage avec les plantes la capacité d’effectuer de la photosynthèse. À partir de composés minéraux, d’eau, et de l’énergie lumineuse captée grâce à leur chlorophylle, elles transforment  le  gaz  carbonique et dégagent l’oxygène. Il est admis par la communauté scientifique que l’apparition des cyanobactéries date de 3,5 milliards d’années, constituant ainsi les plus anciennes formes de vie sur terre. Toutefois,  de récentes   études,   combinant   des   données   paléo   biologiques   et   des comparaisons phylogénétiques, datent l’apparition de ces dernières à la fin de l’archéen, il y a 2,7 milliards d’années.  Ce qui  fait  des  cyanobactéries,  les  plus  anciennes  formes de vie sur terre.

~~~

Un peu d’Histoire…

À  la  période  précambrienne  (2,5-0,5  milliards  d’années),  les  cyanobactéries  ont constitué  l’essentiel  de  la  biomasse et  ont  alors  permis  un  accroissement  du  taux d’oxygène  et  une  diminution  du  taux  de  CO2 de  l’atmosphère  terrestre.  Un  héritage vivant  de  cette  «  Ère  des  cyanobactéries  »  est  constitué  par  les  stromatolithes  en Australie. Elles constituent aussi le socle de la vie dans les océans puisqu’elles sont à l’origine de la  grande  diversité  du  phytoplancton. Elles  résistent  aux  conditions  les  plus extrêmes notamment  grâce  à  leur  capacité à  se  rétracter  en  un  agrégat  de  plusieurs  milliers  de filaments  lorsque  les  conditions  de  température  ou  d’hydratation   leurs   sont défavorables,  elles  conservent  au  centre  de  leurs  capsules  un  minimum d’humidité nécessaire à leur survie dans l’attente d’une amélioration des conditions extérieures: on parle alors d’état de dormance. Elles existent toujours de nos jours et jouent un rôle dans le maintien de l’équilibre des proportions entre le gaz carbonique et l’oxygène.

~~~

Deux espèces de spiruline

Il existe deux espèces : Arthrospira platensis et Arthrospira maxima. Les appeler “algues” est vraiment une erreur, car les algues sont considérées comme des eucaryotes (tout organisme dont les cellules ont un noyau cellulaire et d’autres organites enfermés dans des membranes). La spiruline est une cyanobactérie – une sorte de bactérie qui obtient son énergie par photosynthèse.

Les 2 espèces de spiruline ont toutes deux des origines différentes et ont été découvertes dans deux endroits très particuliers du globe.

La première espèce « Arthrospira maxima » est originaire du Mexique et était consommée par les Aztèques du lac Texoco avant la conquête espagnole. Les algues étaient récoltées à la surface du lac, séchées au soleil, puis cuites et consommées sous le nom de Tecuitlatl.

Depuis 1968, elles sont cultivées près de Mexico dans des bassins semi-naturels d’évaporation de la société Sosa Texoco et sur  des milieux synthétiques en Thaïlande et au Japon où deux firmes les ont commercialisées, ainsi qu’aux États-Unis.

La deuxième espèce se nomme « Arthrospira platensis ». Il s’agit aussi d’une espèce sauvage qui a été découverte en 1964 par les membres d’une expédition scientifique basés au Tchad. Ces derniers ont en effet constaté que les Kanembous du sud Kanem écumaient la surface des mares aux environs du lac Tchad, mares riches en carbonates de sodium, à la recherche de la fameuse Spirulina platensis.

Ces deux espèces, bien que différentes quant à leur forme et à leur origine ont tout de même de nombreux aspects en commun et ont été reconnues pour leur qualités nutritionnelles, leur haute résistance aux microbes et encore bien d’autres vertus thérapeutiques.

~~~

Où les trouve-t-on ?

La spiruline pousse naturellement dans les lacs salés des climats subtropicaux. La  spiruline  se  développe  préférentiellement  dans  des eaux douces et chaudes, alcalines (pH8-11,5) et minéralisées (nitrate, phosphates, fer) riches en carbonate de sodium (Na2CO3) ou bicarbonate de sodium (NaHCO3) excluant ainsi la plupart des autres microorganismes. Les habitats naturels comprennent Hawaii, de grands lacs d’eau douce, dont le lac Texcoco au Mexique, le lac Tchad en Afrique et le lac Titicaca en Amérique du Sud. Elle peut également être “cultivée” en réservoir dans des conditions contrôlées.

~~~

Qui sont les pionniers de la recherche sur la spiruline?

– En 1970, l’Américain  Ripley FOX docteur en microbiologie voit en la spiruline un complément  nutritionnel  par  excellence, et  la  solution  au  problème  de  la  faim  dans  le monde.  Il  décide  d’en  faire  un  outil  politique  humanitaire.  En  1971, il  fonde  une association ACMA (Association pour Combattre la Malnutrition par l’Algoculture) qui développe le concept de ferme de spiruline.

– Parallèlement, en 1970, un rapport du Dr Hiroshi Nakamura (microbiologiste président du comité de développement de la spiruline au Japon) indique toutes les caractéristiques de  la  spiruline.  Ce  scientifique  japonais  a  réuni  les  études  concernant  «l’algue» qui avait  été  utilisée  comme  nourriture  pendant  le  blocus  Américain,  durant  la  seconde guerre  mondiale.  Son  rapport  sera  publié  en 1978,  dans  l’ouvrage «Food  from Sunlight» du Dr Christopher.

– En 1974, la spiruline est déclarée  «aliment de santé supérieur du XXIème siècle» lors de  la  conférence  internationale  sur  les  protéines  microscopiques  et  la  conférence alimentaire des Nations unies.

~~~

Terme “Spiruline”

~~~

Composition

En  poids  sec,  la  spiruline  contient  en  moyenne :

  • 50  à  70%  de  protéines 
  • 15  à  25%  de glucides
  • 5 à 10%  de  lipides 
  • des vitamines
  • des  minéraux
  • de  la  chlorophylle

Les Protéines :

Les  protéines  de  l’organisme  se  renouvellent  en  permanence  et  représentent  environ 20%  de  la  masse  corporelle.  Essentielles  à  l’organisme,  elles  interviennent  dans  de nombreuses fonctions.

Hormis  leur  rôle  structural,  elles  participent  au  renouvellement  des tissus  musculaires, des  phanères et de  la  peau.  Elles  sont  aussi  impliquées  dans  de  nombreux  processus physiologiques  sous  la  forme  d’enzymes  digestives,  d’hémoglobine,  d’hormones,  de récepteurs  ou  d’anticorps. Seuls  20  acides  aminés  sont  utilisés  par  l’organisme  pour constituer  des protéines.  Parmi  ces  20  acides  aminés,  8  sont  des  acides  aminés essentiels.  Notre organisme  étant incapable  de  les  synthétiser, ils  doivent  donc  être apportés   par  l’alimentation.

Avec  une  teneur  en  protéines  comprise  entre  50  et  70  %  de  son  poids  sec,  la  spiruline est  quantitativement  plus  riche  que  la  plupart  des  aliments. D’un point de vue qualitatif, les protéines de la spiruline sont complètes, puisqu’on y retrouve tous   les   acides   aminés   essentiels   (valine,   isoleucine,   leucine,   lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane), qui représentent 47% du poids total des  protéines. Plusieurs  études  ont  montré  que  la  spiruline contient  des  acides  aminés  essentiels  dans  les  proportions  recommandées  par  la  FAO (Food   and   Agriculture   Organization   ou Organisation   des   Nations   Unies   pour l’alimentation et l’agriculture). De plus, l’absence de  paroi  confère  à  la  spiruline  une  bonne  digestibilité,  entre  75  et 90%.

Les Lipides :

Outre  leur  rôle  énergétique  évident,  les  lipides  présentent  également  un  rôle  structural contribuant au maintien de l’architecture cellulaire. Suivant le système d’extraction utilisé, la teneur des lipides totaux est comprise entre 5 à  10%  du  poids  sec  de  la  spiruline (Gutiérrez-Salmeán et  al.,  2015). Cette  fraction lipidique  se  caractérise  par  un  bon  équilibre  acides gras  saturés sur  acides gras polyinsaturés.

La  spiruline  est  considérée  comme  une  très  bonne  source d’acide gamma-linolénique (AGL) [un composé présent dans le lait maternel qui aide à développer des bébés en meilleure santé], d’acide linoléique, et d’acide oléique. Malgré les différents taux d’AGL obtenus suivant  les  échantillons,  il  est  important  de  souligner  sa  présence, du  fait  de  sa  rareté dans les aliments courants. La  spiruline  est  l’une  des  sources contenant  la  plus  grande quantité  d’AGL  représentant  environs  20%  des  acides  gras  totaux.

On retrouve des omégas 6 mais pas d’omégas 3.

Les Glucides :

Premières  sources  énergétiques  de  l’organisme,  les  glucides  sont  indispensables  au fonctionnement  du  cerveau  et  des  muscles.  Ils  exercent  aussi  une  fonction  dans  la constitution des tissus fondamentaux de l’organisme. Ils constituent 15 à 25% du poids sec de la spiruline

Les Vitamines :

Bien  que  n’ayant  pas  de  valeur  énergétique, les   vitamines   sont   essentielles   à l’organisme. Elles interviennent dans de nombreuses fonctions biologiques: croissance et  développement  du  squelette,  transformation  et  utilisation des  macronutriments, vision,  coagulation  du  sang, systèmes  musculaires, nerveux, immunitaires…

Remarque : Le β-carotène  (provitamine  A)  est  un  précurseur  de  la  vitamine  A. Les  besoins  en vitamine A chez l’homme sont d’environ1mgpar  jour.  Chez l’homme, la conversion du β-carotène  en  vitamine  A  se  fait  dans  une  proportion  de  17  à  20%,  avec  une  très bonne   biodisponibilité. Quelques   grammes   de   spiruline   peuvent   donc   couvrir entièrement  les  besoins  en  vitamine  A  chez  un  adulte.  Mais le β-carotène n’étant pas une vitamine mais une provitamine, l’organisme le convertit en vitamine A en  fonction  de  ses  besoins  ce  qui excluant donc le risque de toxicité à la vitamine A .

Le bêta-carotène présent dans la spiruline est dix fois plus concentré que dans la carotte !

Important : la forme de vitamine B12 présente dans la spiruline n’est pas une forme biodisponible pour l’organisme. La spiruline n’est donc pas une source de référence pour cette vitamine.

La vitamine C n’est quant à elle pas présente dans la spiruline.

Minéraux et Oligoéléments :

Les  minéraux  et  les  oligoéléments  sont  des  composés  inorganiques  nécessaires  à l’organisme. Les  éléments  minéraux  représentent  environ  4%  du  poids  corporel, mais  interviennent dans  de  nombreuses  fonctions:  minéralisation,  systèmes  enzymatiques,  hormonaux, musculaires,  nerveux,  immunitaires, ou contrôle de l’équilibre en eau

Remarque : Les sources végétales  de  fer  ont  une  absorption  limitée  liée  à  la  présence  de  phytates  et  d’oxalates qui  empêchent  la  métabolisation  du  fer.  Le  fer  contenu  dans  la  spiruline  quant  à  lui possède une biodisponibilité élevée, son absorption et le taux de ferritine après digestion étant plus importante que celui de la viande.

Pigments :

La teneur en pigments de la spiruline varie suivant les souches et le milieu de culture. La  spiruline  contient  de  nombreux  pigments  qui  lui  permettent  de  capter  différents spectres solaires et d’en stocker l’énergie. Ils sont à l’origine des nombreuses propriétés attribuées à la spiruline.

Enzymes :

Les enzymes sont des protéines produites naturellement par l’organisme et intervenant dans  la  catalyse  de  nombreuses  réactions  chimiques.  On  en  retrouve  plusieurs  dans  la spiruline dont la principale est la superoxyde dismutase (SOD). Il s’agit d’une enzyme au  fort  pouvoir  antioxydant intervenant  dans  la  défense  de  l’organisme  contre  les radicaux libres

~~~

Les bienfaits de la spiruline pour la santé

Constructeur de la flore bénéfique

  • La spiruline supprime les mauvaises bactéries comme E. coli et stimule la flore bénéfique comme les lactobacilles et les bifidobactéries dans le tube digestif pour favoriser une digestion saine et un bon fonctionnement intestinal.
  • Une flore saine est l’un des fondements d’une bonne santé. Elle augmente la capacité de l’organisme à absorber les nutriments des aliments que nous mangeons et contribue à nous protéger contre les infections.

Détoxifiant

  • La spiruline a une composition tout à fait unique de phytonutriments, dont la chlorophylle, la phycocyanine et les polysaccharides, qui peuvent aider à éliminer les toxines de l’organisme. En 1994, un brevet russe a été accordé à la spiruline, la considérant comme un aliment médical pour réduire les réactions allergiques dues aux radiations. C’est ainsi que 270 enfants de Tchernobyl en ont consommé cinq grammes par jour pendant 45 jours. Les radionucléides ont été réduits de 50% et les sensibilités allergiques ont été normalisées.

Essentiel pour l’élimination des métaux lourds toxiques

  • La spiruline est essentielle pour éliminer les métaux lourds tels que le mercure, l’aluminium, le plomb, le cadmium et le cuivre toxique du foie, du système reproductif, du tractus intestinal, de la thyroïde et du cerveau. En se débarrassant de ces métaux, on se débarrasse de certains des virus les plus appréciés, qui sont à l’origine de nombreuses maladies et symptômes chroniques, y compris les maladies auto-immunes.

Important pour toute maladie chronique et tout symptôme

La spiruline est un complément important pour toute personne souffrant d’une maladie ou d’un symptôme chronique, ou pour toute personne qui souhaite aider à prévenir une maladie ou des symptômes à l’avenir. La spiruline :

  • Aide à restaurer le tissu cérébral et à reconstruire le système nerveux central
  • Aide à stabiliser le taux de glucose dans le sang
  • Fournit des micronutriments essentiels pour la thyroïde et pour renforcer le système endocrinien
  • Élimine non seulement les métaux lourds mais aussi d’autres toxines du foie, du tractus intestinal, du cerveau, du système nerveux et de la thyroïde
  • Aide à la croissance de nouveaux neurones et au renforcement des neurotransmetteurs
  • Contient des niveaux élevés de superoxyde dismutase (SOD) et de chrome, qui renforcent la force des surrénales
  • Aider à éliminer l’iode radioactif de la thyroïde au fil du temps, en ramenant à la vie ce qui reste de la glande de manière équilibrée
  • Contient de l’iode qui est très efficace comme antiseptique contre les cellules de la thyroïde du virus Epstein-Barr (à l’origine des problèmes de la thyroïde)
  • Peut réduire la croissance des nodules, des tumeurs et des kystes (cancéreux et bénins)
  • Stoppe la croissance virale et bactérienne à l’intérieur du foie
  • Renforce le système immunitaire du foie et contribue à ses plus de 2000 fonctions chimiques
  • Favorise le stockage du glucose et la conversion des protéines dans le foie
  • Le meilleur ami de l’athlète
  • La spiruline augmente le niveau d’endurance des athlètes et sa riche teneur en nutriments et en protéines biodisponibles aide à développer la masse musculaire. Elle peut freiner la faim qui peut se développer lors de programmes d’entraînement exigeants, aidant ainsi à maintenir le poids corporel idéal d’un athlète.

Autres avantages potentiels :

  • Favorise la santé des yeux,
  • Excellent pour la lutte contre le vieillissement,
  • Aide à protéger contre les infections,
  • Excellent pour la santé digestive,
  • Augmente l’absorption des nutriments des aliments,
  • Élimine le mercure et d’autres toxines mortelles couramment présentes dans l’organisme,
  • Aide à prévenir l’apparition de maladies cardiovasculaires,
  • etc…

~~~

Sous quelle forme l’acheter ?

On trouve de la spiruline sous forme de paillettes, de poudre, de comprimés, de gélules ou liquide. Donc laquelle choisir ?

  • Sous forme de paillette, c’est la forme la plus naturelle de la spiruline puisque c’est son état naturel. Elle est juste déshydratée. C’est donc sa forme la plus qualitative.
  • Sous forme de poudre, ce sont simplement des paillettes broyées. Elle a donc la même valeur qualitative que la forme paillettes.
  • Sous forme de comprimés, cela nécessite un processus de broyage, compression… elle est donc transformée. Elle perd donc une partie de ses qualités nutritives pour un coût en général plus élevé du fait de sa transformation.
  • Sous forme de gélules, c’est de la poudre qui a été mise sous gélules. Cela coûte donc un peu plus cher (le coût de la gélule). Il faut veiller également à la qualité végétale de cette gélule.
  • Sous forme liquide, elle est transformée et souvent additionnée à d’autres substances. Mais on peut tout de même la trouver pure.

~~~

Quelle qualité ?

Comment s’y retrouver dans cette jungle d’offres ? Faut-il l’acheter BIO ? crue ?

Depuis 2017, la spiruline peut avoir une garantie supplémentaire “contrôlée BIO” suite à l’action à 2015 des Spiruliniers de France auprès de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité). Ceux-ci travaillent auprès de la FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique) pour créer un cahier des charges et obtenir un Label Agriculture Biologique pour la spiruline (utilisation d’azote et d’engrais uniquement bio; températures de séchages inférieures à 60°C; pas de rejets d’effluents dans la nature…). Il n’existe donc pas à l’heure actuelle de spiruline “AB”. Mais les Spiruliniers de France y travaillent activement.

Pour sa conservation, la spiruline est séchée. Si elle est séchée à froid ou à une température inférieure à 42°C, on considère qu’elle est de qualité crue. Elle conserve alors un maximum de ses nutriments.

~~~

Où se la procurer ?

La  production  mondiale  de  la  spiruline  est  actuellement  estimée  à  un  peu  plus  de 5000 tonnes par an. Sa culture à grande échelle a commencé il y a 30 ans au Mexique et en Chine avant de gagner  plusieurs  autres  parties  du  monde. À  l’échelle  mondiale, les  plus  grands producteurs  commerciaux  de  spiruline  se  trouvent  aux  États-Unis,  en  Thaïlande,  en Inde, à Taiwan, en Chine, au Bangladesh, au Pakistan, en Birmanie, en Grèce et au Chili. Cependant,  la  production  la  plus  importante  provient  de  Chine.  Elle  fournit  plus  de 50%  de  la  spiruline  commercialisée  dans  le  monde.  Pourtant,  les  conditions  de production  ne  sont  pas  toujours  satisfaisantes  et  le  produit  fini est  souvent  de  qualité nutritionnelle et toxicologique discutables. En Europe, la France est le principal pays producteur de spiruline.

~~~

Quelle quantité ?

La dose généralement prise est de 3g par jour (1 cuillère à café rase en poudre). Ne pas hésiter à commencer par 1g pendant une semaine, puis 2g la semaine suivante, pour atteindre les 3g ensuite. On peut en prendre 1 à 4 fois par jour si besoin. Mais généralement 1 fois est suffisante.
Préférer la prendre en première partie de journée, si possible avec un estomac peu rempli, avant un repas.
Toujours se conformer aux prescriptions de votre médecin.

~~~

Mon Conseil Perso 👩

La spiruline est un merveilleux complément à prendre au quotidien. Je la conseille en poudre (voire paillette) car c’est la forme la plus simple pour la mélanger aux préparations de toutes sortes (smoothies, jus, …).
En prendre 1 cuillère à café quotidiennement apporte tous ses bienfaits dans l’alimentation actuelle de plus en plus pauvre en nutriments. On peut facilement en prendre jusqu’à 1 cuillère à soupe quotidiennement si le besoin s’en fait ressentir. Écoutez votre corps 😃
Si vous avez le moindre doute sur la qualité de la spiruline que vous avez achetée (odeur ou goût fort, couleur claire, …), ne la prenez pas et rapportez-la ou renvoyez-la. Il faut faire attention à la qualité irréprochable de la spiruline que vous achetez, elle ne doit pas être polluée (celle en provenance de Chine est souvent contaminée au plomb). Si cette spiruline est crue, c’est top.
N’hésitez pas à prendre un peu de vitamine C avec votre dose de spiruline. Vu qu’elle en est exempte, en ajouter permet de mieux assimiler son fer.

~~~

Sources :

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01804069/document
https://healthybutsmart.com/spirulina-benefits/
https://www.medicalmedium.com/blog/healing-benefits-of-spirulina
https://www.spirulinefrance.fr/criteres-de-qualite/spiruline-bio-definition
https://www.darwin-nutrition.fr/super-aliments/spiruline/

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Share this Post

2 Comments

  1. Merci Carole pour cet article sur la spiruline ! Je m’y suis intéressée (et m’y intéresse) et c’est la première fois que je peux lire une recherche aussi complète !

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire Anne 😃. J’ai essayé d’être la plus exhaustive possible.
      J’ai à cœur que ce site aide réellement les personnes au quotidien en apprenant des choses utiles pour eux-mêmes.
      Ce joli commentaire m’encourage à continuer 😊.
      Merci 👩

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*